SoCraTes France : Jeudi 24 septembre 2015

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

SoCraTes France : Jeudi 24 septembre 2015

Les participants arrivent jeudi après-midi au château.

 

Un kata de refactoring en mode mob programming se met rapidement place. Dans ce type de kata, un seul ordinateur. Les participants prennent tour à tour le clavier. Nous commençons à modifier le code à l’aide des outils de refactoring automatisés de l’IDE (IntelliJ). Les dépendances statiques sont isolées. Nous écrivons ensuite des tests unitaires. Nous utilisons junit-dataprovider pour tester plusieurs couples input/output. JunitParams ou le runner Parameterized de JUnit peuvent aussi être utilisés pour écrire des tests paramétrés avec JUnit.

Après le dîner, un « World Café » est mis en place. Les participants sont regroupés autour de tables où de grandes feuilles, des « posters », sont apposés. Ils discutent des sujets qu’ils souhaiteraient aborder ou de ce qu’ils voudraient faire les deux prochains jours. Les participants peuvent se rendre compte de ce qui intéresse les autres acteurs de la conférence. Les posters se remplissent. Au bout d’une vingtaine de minutes, nous changeons de table. Les groupes ont changé. Nous découvrons un poster déjà rempli sur la nouvelle table. Les idées déjà inscrites peuvent nous en donner de nouvelles.

Cette session de tables rondes a permis d’élaborer six posters :

Le contenu de SoCraTes- FRance commence à se dégager : tests (normal vu l’intitulé de la conférence 😉 ), DDD, SOLID, programmation fonctionnelle, CQRS, craftsmanship, Javascript, Docker,  …

Après, reprise du kata ! Le code couvert par les tests peut être refactoré sans les outils automatisés de l’IDE.

@acraphae s’apprête à prendre possession de l’ordinateur du kata. Il sort alors son clavier ergonomique !

 

 

Auteur : Jean

En réagissant à cet article, vous nous permettez d'affiner les contenus que nous publions ici !

  • Awesome (0)
  • Interesting (0)
  • Useful (0)
  • Boring (0)
  • Sucks (0)

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager via

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook