Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Angular 4.0 : « On peut désormais utiliser une syntaxe if/else dans les templates »

La version 4 de Angular est désormais disponible. Réduction de la taille du code AOT, compatibilité avec les versions 2.1 et 2.2 de type Script,… Pierre R. et Maxime G., développeurs Angular reviennent sur les apports majeurs de cette nouvelle version. Interview.

 

1- Angular est désormais disponible en version 4.0 est-ce un changement important ?

La version 4 est directement une mise à jour de la version 2. Eviter la version 3 a permis un alignement des versions des différents modules au cœur d’Angular.

Alors que le passage de la version 1 à la version 2 comprenait une réécriture complète du framework avec TypeScript, rendant la mise un jour d’un projet impossible sans une refonte importante du code, cette version 4 apporte son lot de nouvelles fonctionnalités ainsi que des optimisations du rendement.

 

2- Quelles sont les améliorations notoires et importantes ?

Du côté des optimisations, on retient la réduction de 60% de la taille du code AOT (Ahead Of Time). Les versions les plus récentes de TypeScript sont désormais compatibles avec Angular, ce qui apporte également des améliorations.

Pour les fonctionnalités, l’apport le plus important est la possibilité d’utiliser une syntaxe if/else dans les templates.

 

3- Certains utilisateurs précisent que plus les modèles utilisés sont complexes, plus les gains sont visibles notamment en termes d’AOT (AheadOftime) votre avis ?

L’information donnée par l’équipe Angular est que plus les templates seront complexes, plus les gains en AOT seront grands. On peut donc légitimement penser que seules les applications lourdes profiteront d’un réel bénéfice sur cette version d’Angular.

 

4- Angular est-il du coup compatible avec les versions 2.1 et 2.2 de typeScript ?

C’est effectivement le cas et c’est l’un des autres apports majeurs de cette nouvelle version d’Angular.

 

5- De fait, quels sont les avantages de la compatibilité ?

Les versions 2.1 et 2.2 de TypeScript apportent de nombreuses mises à jour dont un typage plus strict, une meilleure vérification des variables pouvant être nulles ou encore l’apparition des objets en tant que type.

 

6- Dans quels types d’architectures, le choix d’Angular est le plus pertinent ?

De par son architecture, Angular favorise la construction d’application dont la partie présentation sera entièrement écrite en Javascript avec Angular et exécutée sur le navigateur. Quant à la partie métier, elle sera gérée sur un serveur distant avec une autre technologie, généralement Java ou C#. La communication entre le client Angular et le serveur se faisant via HTTP, passe habituellement via des services REST.

Il est également possible d’utiliser Angular pour créer de petites applications, ou modules, qui seront intégrés dans une page web existante sous la forme de widgets.

La forte interactivité des applications écrites avec Angular rend le framework tout indiqué pour écrire des applications métiers complexes.

Angular peut aussi être utilisé dans d’autres cas. On peut écrire des « clients » lourds en Javascript avec Angular et Electron (utilisé pour Visual Studio Code ou encore Atom). De la même manière, il est possible de coupler Angular et React Native pour créer des applications mobiles.

 

Envie d’en savoir plus ? C’est ici ! Et pour rejoindre la communauté Angular de NOVENCIA : C’est par ici !

Sur le sujet

« Le temps de réaction d’ActivePivot permet d’accélérer la prise de décision »
5 questions à Mathieu, développeur Java & ActivePivot
Devoxx 2017 : Retour d’expérience d’un NOVENCIEN
Alain Belut : « La montée en puissance de Microsoft Azure est impressionnante »