Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Quand Auchan:Direct nous ouvre les portes de l’Obeya

Dans la série, « nous aimons bien aller chez les autres » nous voici en visite chez Auchan Direct. Nous nous sommes rendus dans le centre de Paris pour découvrir la face cachée de ce site de e-commerce. Suite à l’arrivée d’un libraire américain sur le marché français, le monde de la distribution en France évolue. En tous bons fans du continuous delivery que nous sommes,  nous l’avons vu de manière positive.

Pour commencer rien ne vaut une bonne obeya. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’une pratique lean de management visuel. Dans une grande salle, il est possible de comprendre où l’on veut aller : la cible actuelle, les problèmes rencontrés, les leviers pour réussir, la roadmap,… Côté Auchan Direct, il s’agit d’une grande salle (sans porte) accessible à tous et destinée au partage.

agilité

Je ne me rappelle plus précisément de la vision actuelle, mais cela traite principalement de l’expérience client, d’un indicateur de suivi à savoir le taux de contact (taux de commande avec contact avec le support), et de l’évolution de ce dit indicateur dans le temps. Ce qui est intéressant pour moi dans cette expérience, ce n’est pas tant ce qu’il y a sur les murs mais plus que l’on sent que cette salle évolue. Si vous cherchez un exemple d’Obeya réussie pour vous donner de l’inspiration, ne cherchez plus. Nous l’avons trouvé pour vous. Petit point de détail qui a son importance, cette salle n’est pas dédiée au département IT. C’est la salle de suivi de tout Auchan Direct.

Pour la suite nous avons fait un focus sur une équipe de développement informatique. Il parait que ce n’est pas du Kanban, mais ça y ressemble furieusement. Un mur représente les étapes du process de développement avec une représentation visuelle des améliorations possibles (stickers oranges en dessous). Une limite est posée sur la file d’attente de l’étape développement. En l’occurrence, quelques bugs de production ont tapé la limite 😊 Pour finir les demandes partent en production au fil de l’eau.

Comme pour l’Obeya, on sent que cela bouge et que le tableau n’est pas figé. C’est bien le tableau de l’équipe et pas du management. Point original, l’équipe suit le nombre de demande ‘métier’ délivrée par semaine en essayant de pratiquer une approche one piece flow. Je dis original car les tickets non métier ne sont pas comptés. C’est une courbe de livraison de valeur. Pour le cycle time, un management visuel de type varicelle est utilisé. Côté amélioration continue, c’est en mode ‘Stop the line’ c’est-à-dire que les problèmes sont traités au fur et à mesure sans attendre des rétrospectives. Vous l’aurez compris, nous sommes en face d’une équipe mature en Lean Kanban (en fonction de comment on veut l’appeler).

Pour finir nous avons discuté staffing. Comme évoqué plus haut, ils sont sur des livraisons à la demande. Ce qui veut dire une bonne maîtrise de la stratégie de tests avec de l’automatisation à base de tests unitaires et de scénarios d’usage sous Selenium. Et c’est quoi le lien avec le staffing ? Doit-on recruter des experts en React / Django ? C’est toute la question autour du recrutement et la réponse est oui et non. La stratégie d’Auchan Direct est de recruter ses développeurs en interne et de chercher des personnes qui seront capables de s’adapter aux évolutions futures.

Un peu de lecture pour la route ?

Et la suite s’est jouée à l’italien. :blush: En bon coach Agile que je suis, je retiendrai cette superbe Obeya qui fait le lien toujours difficile entre la vision et l’exécution.

En conclusion, merci à Auchan Direct de nous avoir ouvert ses portes. Cela nous a permis de voir qu’il n’y a pas que dans le monde des startups que cela tire fort.

Auteur : Samuel R. coach en organisation chez NOVENCIA Group

Sur le sujet

Lucie, Product Owner : « on est à la frontière entre l’univers Business et l’univers Technique »
Sensibiliser des managers au monde VUCA : Le début d’un voyage
Pourquoi j’aime le Lean UX
CYNEFIN… et Design thinking fait sens !