Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

GDPR : les entreprises n’ont aucun intérêt à contourner le règlement !

Selon une étude publiée par Marketo, fournisseur de logiciels et solutions marketing, 83% des consommateurs européens sont sceptiques quant à l’application du règlement sur la protection de la donnée personnelle, entrée en vigueur le 25 mai dernier. Ce sont donc 4 européens sur 5 qui pensent que les entreprises vont tout faire pour contourner le GDPR. Parallèlement, les organisations qui sont au fait du règlement remportent un franc succès auprès des utilisateurs !

 

Des données en fuite

Près de 2,5 milliards de dossiers volés ou corrompus en 2017, Twitter mis à mal par une faille de sécurité dans ses mots de passe utilisateur et plus récemment le scandale Cambridge Analytica… Depuis un an, les consommateurs européens se disent prêts à faire valoir leur droit pour connaître les données personnelles que les entreprises détiennent sur eux, y accéder et savoir à quel(s) moment(s) elles servent à la prise de décision automatisée.

Selon une étude réalisée l’an dernier, par Pegasystems, auprès de 7 000 consommateurs européens issus de 7 pays différents, 82% ont, en effet, la ferme intention de faire valoir leurs nouveaux droits, de limiter, voire de supprimer leurs informations stockées et utilisées par les entreprises.

 

Les Français sur le podium

Toujours selon l’étude de Pegasystems, près de 96 % des utilisateurs français souhaitent savoir ce que les entreprises détiennent comme informations sur eux. Par ailleurs, 93% d’entre eux veulent pouvoir décider directement de la façon dont ces informations sont utilisées.

Un an après, selon l’étude menée par Marketo, cette inquiétude reste majoritaire. Près de 76% des personnes interrogées sont préoccupées par l’utilisation et le stockage de leurs données personnelles. Or, aujourd’hui, même après l’entrée en vigueur du règlement, seules 1/3 des entreprises sont totalement en conformité avec le GDPR.

Cependant, et c’est la note très positive de l’étude Marketo, l’avenir appartient aux entreprises qui se sont mises en conformité puisqu’on peut lire dans le compte rendu, que celles qui ont abouti leur mise en conformité « sont non seulement nettement plus optimistes quant au dépassement de leurs objectifs de revenus, mais plus de la moitié des consommateurs sont aussi heureux de partager et d’échanger leurs informations s’ils pensent que cela aboutira à des offres pertinentes et personnalisées ».

Sur le sujet

GDPR : êtes-vous prêts ?
Près de 2,6 milliards de dossiers de données volés ou corrompus en 2017
GDPR : que peuvent faire les PME en moins d’un mois ?
GDPR : et les sous-traitants dans tout ça ?