Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Pourquoi j’aime le Lean UX

Je vais commencer par de la flagornerie pour ne pas me faire dire par la suite que je ne suis qu’un grand méchant : J’adore le design thinking, je n’ai jamais vu une méthodo aussi cool depuis que je bosse. C’est bon, je l’ai bien fait 🙂 Et j’oubliais : Jamais sans mon Scrum.

Maintenant, passons aux choses sérieuses et voici mon vote sans isoloir : Lean UX et avec au besoin du Design sprint au début. Voilà pourquoi.

Il y a quelques années il n’y avait que les méthodes dites prédictives.

Waaghalzerij, bobslee뮺 Een moedige man springt met de slee (slede) van een springschans naar een veilige landingsplaats, Alexandra Palace, Londen, Groot Brittanni묠1933.

 

L’image qui me vient en tête, c’est le canon où on tirait haut et fort sur une cible lointaine. Le plus important, c’était surtout de ne pas se tromper de cible. Globalement, cela fonctionne dans les environnements avec faible volatilité/incertitude. Ce qui est loin d’être le cas pour le développement logiciel.

Ensuite sont apparues des méthodologies faites pour l’expérimentation et donc adaptées à un environnement incertain (Complexe pour Cynefin ou VUCA pour l’armée américaine).

 

 

 

 

Qu’est-ce que je recherche dans les frameworks :

  • Est ce que l’on ouvre le champ des possibles avec des étapes de divergence ?
  • Quels sont les critères pris en compte pour converger ?
  • Est ce que l’on récupère du feedback intermédiaire (par du user tests) ?
  • Est ce que l’on mesure la valeur réelle vs valeur espérée ?
  • Est ce que cela permet de prendre des décisions pour ajuster la suite ?

Et donc quid des méthodos classiques dans tout ça

 

Scrum

scrum

Il n’y a rien sur la phase amont du cycle de développement. D’où certaines dérives et des produits pas nécessairement matures car on n’a pas pris le temps de sortir du cadre. Cela laisse cependant de la place à un complément comme du design thinking. Et à la fin du cycle ? On a beau parler d’incrément logiciel potentiellement livrable en production, dans la pratique c’est pas dans le coeur de la méthodo de prendre du feedback en production. On va dire que Scrum n’empeche pas, mais qu’il y a moyen de faire mieux.

 

Design thinking

design_thinking_process_diagram

Là je suis content avec mon double diamant (divergence/convergence/divergence/convergence). Par contre et  là où cela me fait un peu mal de lire partout ‘Ah comme c’est bien le design thinking’, c’est que l’on peut faire ensuite du bon vieux cycle en V. Et donc vous avez super bien ouvert, choisi des options, fait un proto,.. et vous finissez avec tous les wireframes du site. Maintenant que l’on a innové en amont, il ne reste plus qu’à exécuter. Et là je hurle car tout n’est qu’hypothèse à ce stade. Rien ne vaut le feedback de la production et si on ne le prend pas en compte, c’est sortie de route assurée.

On est bien d’accord que j’ai tapé sur Design thinking + Cycle en V. Mon point de vue est différent sur du Design thinking + méthode adaptive avec divergence. Mon point de vue est quasi le même sur Design thinking avec Scrum sans ouverture. Vous avez tendance à bien fermer des options avec la démo, mais est-ce que vous changez tant que ça de trajectoire? Si vous êtes la tête dans le guidon et que vous ne prenez pas le temps de redéfinir la cible de temps en temps, vous êtes un bobsleigh qui a choisi une descente c’est-à-dire bien guidé sur les bords. C’est faire un effort considérable que de réorienter la vision.

 

 

Lean UX

Capture-01

 

Après s’il ne faut en choisir qu’une, je retiens Lean UX. Et pourquoi ?

Parce que. J’aime bien ces réponses détaillées et argumentées. ???? Si je reviens aux questions précédentes, il y a dans le Lean UX des activités de divergence/convergence au début, mais pas que. On essaie de faire juste ce qu’il faut pour pouvoir passer aux étapes suivantes que sont les feedbacks de test et de production. Et on itère en refaisant régulièrement des séances de divergence/convergence, des user tests à base de prototype ou de démo et on mesure le résultat en production. C’est fluide et dans l’ajustement permanent.

 En deux mots : J’adore.

 

Design sprint

home-DS-flow-ill

C’est un framework de Google Ventures utilisées pour répondre à des questions structurantes et/ou critiques. La contrainte imposée de la semaine force à répondre à des questions précises et cela aide à sortir du cadre. Je ferai sûrement un nouveau post sur ce sujet, donc en attendant je vous route sur ce document si vous voulez en savoir plus : https://www.slideshare.net/DaniilLanovyi/design-sprint-info-deck

Sur le sujet

Quand Auchan:Direct nous ouvre les portes de l’Obeya
Lucie, Product Owner : « on est à la frontière entre l’univers Business et l’univers Technique »
Sensibiliser des managers au monde VUCA : Le début d’un voyage
CYNEFIN… et Design thinking fait sens !