Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Lucie, Product Owner : « on est à la frontière entre l’univers Business et l’univers Technique »

Quel est le rôle d’un Product Owner ?

Le Product Owner, qu’on appelle également « Product Manager » peut être considéré comme un super chef de projet. Son rôle est de concevoir un produit ou un service au sein d’une équipe Agile utilisant la méthodologie SCRUM. On compare très souvent le Product Owner à une fourmi car ce poste demande d’être très organisé puisqu’il intervient tout au long du projet, en découpant le processus de conception de produit en petites étapes de quelques semaines.

C’est un profil nouveau, très proche des Métiers, qui est dans la lignée de l’« Agile Project management », un concept qui date des années 2010. Le Product Owner reprend ainsi les bases de l’approche prédictive en mettant l’accent sur les échanges avec le client. L’objectif d’un Product Owner est de donner un maximum de valeur au travail de l’équipe, tout en étant l’interface entre les clients et les équipes de développement.

 

Les qualités requises pour être un bon Product Owner ?

Je dirais qu’il faut avant tout des connaissances métier fortes, une vision terrain avec une bonne compréhension des utilisateurs finaux du produits, du marché et des futures tendances. Il doit également être bon négociateur. Ce poste demande également d’être autonome et flexible, responsable et inspirer la confiance car on est souvent amené à prendre des décisions fermes et pertinentes. C’est pourquoi, je rajouterais que le PO doit être un bon communicant car le dialogue est l’élément clé qui va déterminer la réussite du projet.

 

On estime que le PO représente la porte d’entrée du Métier dans l’univers technique. Votre sentiment ?

Oui, le PO est à la frontière entre l’univers Business et l’univers Technique. La bonne communication entre ces 2 sphères est un élément clé et déterminant du succès du projet. En effet, c’est un poste stratégique puisque le PO est censé être porteur d’innovation, force de propositions pour donner de l’envergure au produit. Il peut donc être vecteur de nouveaux clients ou de nouveaux marchés, tout en étant capable d’arbitrer un choix technique, une architecture ou sur une technologie. Le Product Owner peut donc réaliser les passerelles, si souvent compliquées à mettre en place entre l’IT et les Métiers. Et ainsi les mettre dans une dynamique de co-construction.

 

Le Product Backlog est l’outil couramment utilisé par les Product Owner. De quoi s’agit-il ? Pouvez-vous nous expliquer cet outil ?

Le Product Backlog est une liste hiérarchisée des fonctionnalités du produit/service que l’on veut développer. Le Product Owner priorise les différentes fonctionnalités, le but étant d’implémenter en premier celle qui a le plus d’intérêt en terme de valeur métier, d’effort de réalisation, de risque, et de mise en œuvre. A chaque étape ou itération, le Product Backlog est évalué et présenté au client pour que le produit ou service final corresponde exactement aux attentes des utilisateurs.

 

Comment être sûr qu’un produit fini soit toujours en adéquation avec le besoin ?

Les user tests qui sont en général faits avant de partir en développement nous apportent des premiers feedback d’utilisateurs. Ensuite les démo nous permettent toutes les 2 semaines d’avoir des retours de nos Sponsors/Clients. Cela permet d’avoir des retours d’expérience réguliers sur notre produit et de l’ajuster en permanence afin d’avoir un produit fini en adéquation avec le besoin.

 

Comment peut-on garantir la flexibilité et la qualité tout en maîtrisant le ROI ?

Dans le cadre d’un projet en agile, on a vocation à s’adapter au changement au cours d’un projet. On met les équipes en situation de flexibilité maximale par rapport aux besoins du client. Pour être flexible, maîtriser les délais et le retour sur investissement (ROI) on définit en premier ce qu’on appelle un MVP (Minimum Viable Product), c’est-à-dire les fonctionnalités qui apporte le plus de valeur pour les utilisateurs. C’est ce que nous développons en premier. Ce MVP permet de maîtriser le ROI. Autre facteur qui permet de maîtriser le ROI c’est que le rôle d’un Product Owner est d’éviter de répéter les mêmes tâches et du coup de réduire les coûts.

 

Finalement le métier Product Owner c’est la définition même de l’innovation ?

Si on prend la définition stricto sensu du terme innovation on peut imaginer que sans l’innovation le Product Owner n’a aucune valeur ajoutée. Les caractéristiques de l’innovation sont de détecter et répondre aux besoin et usages des utilisateurs, de mettre en place des briques technologiques dans un délai maximum de 4 mois qu’on peut tester rapidement et enfin, itérer si le produit ou service est satisfaisant. Si toutes ces conditions sont réunies alors oui on peut humblement dire que le Product Owner est le fils naturel de l’innovation.

Pour être vous aussi Product Owner dans une Great Place to Work, c’est par ici !

Sur le sujet

Master Class Novencia : « Un travail individuel renforcé par le collectif »
Conférence Spring
USI : Le rendez-vous des Geeks et des Boss ? Université du SI
Prochain Paris JUG le 14 juin 2011 : Evening with Pete Muir