Novencia vous ouvre les portes de Devoxx

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Novencia vous ouvre les portes de Devoxx

Ils ont dû attendre l’ère post-covid et plusieurs reports pour découvrir ou redécouvrir le plus grand rassemblement de développeurs de France : Devoxx.

Au programme : Trois jours de conférences, un côté salon, des stands et leurs exposants et bien sûr : des passionnés. C’est LE rendez-vous annuel des développeurs. Autant dire que les novenciens trépignaient d’impatience.

« Certains speakers sont vraiment bons dans l’animation malgré un sujet qui peut paraitre très dense ou théorique »  – Patrice

« Des sujets très concrets présentés avec humour et vulgarisation »Gaétan

C’est le grand jour : Jeudi 30 septembre,Vivien, Gaetan, Sébastien R, Patrice, Sébastien N et Hassan s’élancent à la conquête de Devoxx France 2021.

8h30, un badge, et vous entrez avec novencia au Palais des congrès.

L’ambiance est animée. Environ 2500 personnes se pressent dans les couloirs. On y croise d’anciens collègues, des personnalités du monde du Java (Adn de Devoxx) comme Antonio Goncalves ou encore Nicolas Martignole, et des exposants.

Devoxx Speaker

8h30 – Première conférence pour Sébastien R qui s’élance dans : Pourquoi l’OpenData ne dispense pas de quelques notions de statistiques ? 

Le retour de Sébastien R :
Le sujet est très actuel, il n’y avait pas de nouveautés flagrantes mais il était utile de pouvoir mettre des mots sur des théorèmes ou d’autres choses que l’on rencontre au quotidien. Les intervenants étaient jeunes, précis et dynamiques.

Ils ont parlé de biais liés à la visualisation des données comme les erreurs de statistiques classiques (différence entre corrélation et causalité), la probabilité d’intersection (qui établit la relation entre probabilité d’intersection et probabilité conditionnelle), le biais de confirmation ou encore le paradoxe de Simpson.

C’était ma première fois à Devoxx. J’ai aimé entendre parler des technologies qui tournent autour du Java, et recroiser d’anciens collègues.

https://www.youtube.com/watch?v=faavVDVfduo

Devoxx Speaker

10h30-11h15 : Pendant que Sebastien N, Patrice, et Sébastien R se préparent à assister à la première conférence de la journée : « Istio, le meilleur ami de votre cluster K8S » animée par Kevin Davin, Gaetan se dirige vers « L’intelligence artificielle au secours de l’accessibilité » par Guillaume Laforge et Aurélie Vache.

Le retour de Gaetan :
C’est un sujet très actuel, de plus en plus mentionné et pris en compte dans tout ce qui est développement et usage informatique de manière générale. Plusieurs outils ont été présentés, mais plutôt destinés aux utilisateurs comme « speech to text » (voix retranscrite en texte pour des personnes ne pouvant pas taper au clavier mais qui génère aussi des sous-titres automatiquement), Live transcribe (traduction de paroles en texte ou même en bruit), et enfin Euphonia (convertisseur de paroles de personnes ayant un problème de prononciation en texte fluide).
C’était une bonne première approche ! D’autant plus que la conférencière (Aurélie Vache) était atteinte d’un bégaiement important (qu’on oublie très vite) qui sensibilise à son intervention puisque qu’elle parlait au nom de personnes directement concernés par les problèmes de l’accessibilité.
C’était ma deuxième édition (la première en 2017), j’ai plus profité de Devoxx cette fois ci parce que j’ai plus d’expérience aujourd’hui, et que j’ai pu aller vers des sujets plus en profondeur et donc mieux les comprendre.

https://www.youtube.com/watch?v=ZGmNsTK7_k0&list=PLTbQvx84FrATKYTSVVei8ZouXFGePwSUA&index=47

devoxx speaker

Pause déjeuner : « Les petits conteneurs » par Franck Cussac (Format Quickie 15mn)

Franck Cussac (Publicis Sapient France)
Comment passer d’une grosse image Docker de plusieurs centaines de MO à une petite de moins d’1 MO en passant par plusieurs étapes :

  • Se baser sur une image linux minimale Alpine
  • Choisir un serveur web avec un poids minime compilé statiquement (utiliser multi-stage builds)
  • Choisir un serveur codé en assembleur et sans dépendance sur la lib C

Les multi-stages builds sont à adopter en production, sans perdre de temps ni risquer les failles de sécurité.

https://www.youtube.com/watch?v=OpoplEHDWzI

devoxx speaker

13h-16h : Vivien avait prévu de se rendre à la conférence « Initiation concrète à la virtualisation » de Samuel Ortiz, Pierre-Antoine Grégoire, et Julien Durillon.

Le retour de Vivien :
Une conférence de 3h qui est passée très vite ! Le sujet me parlait parce que c’était proche de mon domaine. Je suis développeur C++ et le contenu sur l’assembleur, la mémoire et tout ce que ça englobe sont des choses que je vis dans mon quotidien. L’atout de cette conférence, c’est que les speakers étaient bien organisés. Samuel Ortiz a très bien introduit sur la partie matériel et bas niveau. Les deux autres ont développé après sur le côté pratique, et cela m’a aidé pour mes projets personnels d’avoir des choses « pratiques ». Ce format était très bien au vu de la complexité du sujet, ça a été ressenti au moment du Q&A. Les speakers ne s’attendaient pas à autant de questions, c’est vrai que l’assembleur fait partie des notions que les développeurs connaissent assez peu.
Ce que j’ai aimé à Devoxx, c’est le fait que les speakers soient aussi accessibles. Pour vous donner un exemple, parfois dans des rassemblements de ce type à Berlin il fallait sacrifier la conférence d’après pour pouvoir poser ses questions.

https://www.youtube.com/watch?v=As44YzdnqqE&t=2s

devoxx speaker 1

13h-16h :  « Les méthodes synthétiques rêvent-elles à des Switch expressions électriques ? »José Paumard et Rémi Forax

Le retour de Sébastien N et Florian :
Le Java étant leur domaine de prédilection, Florian et Sébastien suivent l’évolution de ce langage. Les « nouveautés » de Java 17, les limites, les cas dans lesquels l’utiliser au mieux. En bref, toutes les informations en « vogue » autour du Java. Quant aux speakers : deux grandes figures : José Paumard dont Florian avait entendu parler, et Rémi Forax, lui aussi connu pour son humour et sa légèreté dans les talks. Un duo qui a très bien fonctionné puisque qu’ils étaient clairs, sympathiques et dynamiques.

https://www.youtube.com/watch?v=QF73kLY9l14

18h15-18h45 : « Kubernetes enfin ultra simple et léger avec K3S » – Sébastien Moreno et Rémi Jacques le Seigneur

Le retour de Patrice :
Kubernetes n’est pas simple d’approche. Il faut faire des tests dessus et généralement c’est complexe. Mais Sébastien Moreno et Rémi Jacques le Seigneur nous ont présenté K3S qui permet de simplifier son environnement avec un minimum d’interaction. Le principe de la séance était de montrer à quel point K3S simplifie l’utilisation de Kubernetes, et même du Docker.
Les speakers étaient sympathiques, et sont allés vers un cas pratique pour montrer que ça fonctionnait. Personnellement je ne me suis jamais familiarisé avec parce que Kubernetes est dense. Maintenant grâce à K3S je peux avoir une approche qui ressemble au réel et qui m’aidera à faire mes POC (Proof of concept).

https://www.youtube.com/watch?v=9Jbxi_lz5tM

18h15-18h45 – Tips pour combattre le syndrome de l’imposteur– Aurélie Vache (OVHCloud)

« Les sujets étaient variés, non seulement au niveau technique mais aussi sur le plan psychologique (cf syndrôme de l’imposteur) « qui est beaucoup plus répandu que je croyais » Hassan

Le retour d’Hassan :
J’ai choisi cette conférence parce qu’en fin de journée je voulais aller vers quelque chose de moins technique, de plus léger. Aurélie Vache parlait de sa propre expérience, j’ai mieux réussi à m’approprier le sujet. L’ère digitale et notamment le covid ont accéléré l’évolution du monde informatique de manière très significative. Les développeurs se sont retrouvés au centre de l’attention, et on attend d’eux qu’ils soient au courant des dernières technologies, ce qui est délicat quand on sait à quel point les changements et évolutions sont fulgurantes dans le monde informatique.

C’était bien qu’elle mette en lumière ce syndrome très présent chez les développeurs à notre époque.

https://www.youtube.com/watch?v=MGt-DpYf30g

Traditionnellement, Devoxx se clôture par la fameuse session des catscodeurs.  Voici donc nos consultants très concentrés lors cette séance pour leur dernier jour à Devoxx, (vendredi 1er octobre) animée par Emmanuel Bernard (Red Hat), Vincent Massol (XWiki SAS), Antonio Goncalves (Agoncal Consulting), Arnaud Héritier (CloudBees, Inc) et Guillaume Laforge (Google)
https://lescastcodeurs.com/2021/10/04/lcc-264-en-direct-de-devoxx-france-2021/

L’édition Devoxx France 2021, qui a réuni 2300 personnes pendant trois jours a été à la hauteur de l’attente des visiteurs ! Pour les collaborateurs de novencia, comme ils nous l’on dit, c’était l’occasion de découvrir d’autres passionnés, de comprendre leur état d’esprit, de s’enrichir de leurs découvertes, et d’en tirer des enseignements pour le business d’aujourd’hui et surtout de demain. 

Le mot de la fin

« Devoxx est vraiment une très belle conférence, par les développeurs pour les développeurs avec une équipe au top aux manettes ». –  Sébastien N

Et la suite ?

2022 approche à grands pas ! Et Devoxx France ne chôme pas. La dixième édition se tiendra les 20, 21 et 22 avril prochains. Vous pouvez dès à présent prendre vos billets sur https://www.devoxx.fr/ mais aussi passer face caméra en proposant un sujet ! Vous trouverez les grands sujets proposés sur l’appel aux conférenciers : https://cfp.devoxx.fr/

Novencia vous attend l’année prochaine !
Marguerite de Lestapis

En réagissant à cet article, vous nous permettez d'affiner les contenus que nous publions ici !

  • Awesome (3)
  • Interesting (1)
  • Useful (0)
  • Boring (0)
  • Sucks (0)

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager via

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Ces articles peuvent également vous intéresser