Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Test logiciel : les méthodes Agile s’imposent !

L’agilité prend désormais le pas sur le cycle en V. Selon la dernière édition de l’Observatoire publié par le Comité français du test logiciel (CFTL), le taux de pénétration de l’approche traditionnelle de gestion de projet passe de 50% en 2017 à 36% en 2019. Grande gagnante : la méthode Agile.

 

C’est une tendance majoritaire ! Désormais les professionnels du test tentent au maximum d’assouplir le développement en cycle en V en introduisant le plus possible de principes agiles. Alors qu’ils n’étaient que 50% en 2017, ils sont aujourd’hui 2/3 (64%) à affirmer que les projets applicatifs auxquels ils participent se construisent autour de méthodes agiles (Scrum, Kanban, SAFe…).
Sur le terrain, l’adoption de l’Agilité se traduit par un recul assez net de l’approche de gestion traditionnelle. Ainsi, la gestion de projet en cycle en V passe de 50% en 2017 à 36% en 2019, perdant ainsi 14 points.

Visuel sur le contexte du projet

Les testeurs, vecteurs d’Agilité

Plus le contexte est Agile, plus les professionnels du test font majoritairement partie de l’équipe et au plus les méthodes agiles sont encouragées au détriment du cycle en V (63,3%). Lorsque le test est géré par une équipe indépendante, la tendance à utiliser les méthodes agiles est beaucoup moins nette (15,12%).

Visuel sur l'organisation des équipes de test

Quelles techniques, quels outils en contexte agile ?

En contexte agile, l’ATDD (Acceptance Test-Driven Development) et le BDD (Behavoiur Driven Development) sont largement adoptés et mis en œuvre. Près de 23% des répondants mettent en oeuvre ces techniques contre 5% en mode en V.

Quant aux tests exploratoires, les professionnels dont l’environnement de travail est agile y ont recours à 60% contre 45% pour les professionnels habitués au mode en V.

Visuel sur les techniques de conception des tests
Visuel sur l'outillage pour le test

Automatisation, intégration continue

L’automatisation du patrimoine de test est plus importante dans le contexte Agile qu’en cycle en V : 46% contre 24% en cycle en V pour plus de 25% d’automatisation du patrimoine de test.
L’automatisation des tests s’explique principalement par la démarche d’intégration continue dans le contexte Agile : 36% contre 11% en cycle en V.
Enfin, toujours selon le sondage, l’intégration continue est une source de motivation forte lorsque le projet est piloter en mode agile pour 63% des répondants contre 43% en mode en V. De ce fait, elle est déployée plus facilement par les adeptes de l’Agile (36%) que par les adeptes du cycle en V traditionnel.

Visuel sur les motivations pour l'automatisation des tests

Méthodologie : Le sondage a été réalisée du 1er décembre 2018 au 31 janvier 2019 auprès de 843 professionnels français du test logiciel.

Sur le sujet

Création de jeu sérieux : retour d’expérience avec Agile Mapping
Quand la société devient une « affaire d’entreprise »
Quand Auchan:Direct nous ouvre les portes de l’Obeya
Lucie, Product Owner : « on est à la frontière entre l’univers Business et l’univers Technique »