Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Intelligence artificielle : où en sont les entreprises ?

Pour la plupart des secteurs, l’intelligence artificielle apparaît comme l’un des principaux enjeux des 10 prochaines années. Opportunités de croissance, retour rapide sur investissement… Elle est désormais un levier de différenciation et pourrait aider les organisations à se transformer plus rapidement. Deloitte a mené l’enquête dans 7 pays. L’occasion de dresser un état des lieux sur les avancées des entreprises et comment elles envisagent le déploiement de projet d’intelligence artificielle.

Les chiffres clés à retenir

Pictogramme pour l'article IA et transfo

Le ROI médian des investissements dans l’IA est de 17%.

Pictogramme pour l'article IA et transfo

2/3 des répondants perçoivent l’IA comme indispensable à la réussite de leur entreprise.

Pictogramme pour l'article IA et transfo

L’amélioration des services / produits est identifiée comme le 1er bénéfice de l’IA (43%).

Pictogramme pour l'article IA et transfo

47% des répondants pensent augmenter de 10% leur budget IA au cours de la prochaine année fiscale.

Pictogramme pour l'article IA et transfo

5 ans : c’est le temps moyen estimé par les répondants pour l’IA transforme leur marché.

Pictogramme pour l'article IA et transfo

L’intégration de l’IA dans les processus métiers et la mise en qualité des données sont les 2 premiers challenges liés à l’IA.

Pictogramme pour l'article IA et transfo

1 répondant sur 2 (49%) adresse un nouveau risque : les vulnérabilités cyber induites par l’IA.

Pictogramme pour l'article IA et transfo

Les AI Factories deviennent la norme l’Allemagne figure parmi les pays qui investit le plus dans la formation.

Se transformer pour éviter les distorsions de concurrence

Deux tiers des répondants perçoivent l’IA comme indispensable à la réussite de leur entreprise aujourd’hui. Ce chiffre passe à 81% à horizon 2 ans. Et 47% des répondants ont prévu d’augmenter leurs budgets IA de plus de 10% au cours de la prochaine année fiscale. Les répondants estiment en moyenne à près de 5 années le temps nécessaire pour que leur marché soit transformé par l’IA. Bien qu’en hausse de 6 mois depuis la première enquête Deloitte sur le même sujet, le rapport estime que « ce temps demeure très faible au regard du temps nécessaire pour mener la transformation des entreprises et créer un avantage concurrentiel ».

Window for competitive differentiation with AI is quicly closing

En France

63% des décideurs IT et Métiers pensent que trois ans seulement sont nécessaires pour que l’IA transforme leur marché et ses modèles. 49% estiment que l’IA joue déjà un rôle important dans la « réussite » de leur organisation.

La co-innovation

Pour accélérer l’industrialisation de l’IA et investir sur la transformation de leur organisation, les personnes interrogées ont recours de façon significative à l’externalisation et aux partenariats.

En France

57% des organisations de l’Hexagone s’appuient sur des logiciels d’entreprises dopés à l’intelligence artificielle comme l’ERP SAP S/4 Hana ou la plateforme d’analyse de données clients Salesforce Einstein. 51% déclarent co-développer des applications IA avec des sociétés de service.

Quels sont les bénéfices de l’IA ?

L’amélioration des services et/ou des produits est le bénéfice le plus cité par les répondants (43%). Suivie par l’optimisation des opérations internes (41%). Toutefois, l’importance accordée aux bénéfices de l’IA varie selon les secteurs et les pays. Ce qui peut complexifier les stratégies globales d’investissements pour des groupes où la prise en compte des enjeux locaux est clé. Malgré tout, 60% à 80% des répondants, en fonction des secteurs d’activité, ont développé une stratégie groupe détaillée sur l’IA ou des guidelines à destination des entités.

Des projets peu déployés

L’étude révèle que le niveau de maturité globale des entreprises en matière d’IA reste faible. Seuls 21% des répondants classent leur entreprise dans la catégorie des « Expérimentés ». Il reste donc des places à prendre, à condition de relever le défi de l’industrialisation et de la transformation. Pour 43% des répondants, le déploiement de projets d’IA doit simplement leur permettre de rester au niveau ou de rattraper la concurrence. Le rapport fait état de dizaines d’initiatives (investissements, incitations fiscales, développement des talents, gestion des risques…) partout dans le monde pour accélérer la transformation de la société et des entreprises grâce à l’IA.

« Les projets de transformation à grande échelle portés par l’IA ne sont pas encore une priorité. La conformité au Règlement sur la protection des données personnelles pourrait prendre le dessus »

La cybersécurité, premier défi lié à l’IA

Si l’intégration de l’IA dans les processus métiers et la mise en qualité des données sont les deux premiers challenges identifiés, deux risques doivent être adressés. Les vulnérabilités induites par l’IA (49% des répondants), et la prise de décisions stratégiques biaisée par l’IA (44% des répondants). Parmi les secteurs les plus préoccupés par la problématique de la cybersécurité, on retrouve en tête les services financiers et assurances (49%) et les produits industriels (47%). 40% des personnes interrogées dans le secteur des Services financiers et Assurances déclarent avoir subi une cyber-vulnérabililté liée à un projet d’IA au cours des deux dernières années.

AI early adopters agree on the strategic importance of AI

Former les talents à l’IA : les AI Factories deviennent la norme

L’étude montre que les entreprises ont gagné en maturité car elles établissent désormais une distinction entre chercheurs en IA et les data scientists, plus orientés métiers et « story telling ». La forte demande en développeurs est par ailleurs révélatrice d’un besoin de concrétisation des projets d’IA au-delà des POCs. Les pays les plus matures (tels que l’Allemagne) investissent sur la formation pour préparer leur organisation et minimiser les impacts sociaux à venir. Par ailleurs, les AI Factories deviennent la norme. Centres d’excellence, ils permettent de développer des communautés de talents, de mutualiser les investissements et de favoriser le partage de données et d’assets. Si le défi est de taille en France compte tenu des enjeux humains, nos entreprises peuvent compter sur un écosystème florissant et sur les perspectives de collaboration avec nos voisins européens, en particulier l’Allemagne, souligne Mathieu Colas, Associé Conseil.

Germany outspaces other countries when it comes to AI training

Méthodologie : Au cours du 3e trimestre 2018, Deloitte a interrogé 1 900 dirigeants dans des entreprises impliquées sur le prototypage ou le déploiement de solutions d’IA, dans sept pays : l’Allemagne, l’Australie, le Canada, la Chine, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni. Cette enquête a été complétée par une table ronde ainsi que par des entretiens auprès d’experts.

Sur le sujet

UX et Data : la dream team de l’expérience utilisateur !
Analyse des données : montée en puissance du Machine Learning
[Vidéo] 5 bonnes pratiques pour déployer un projet IA et Analytique
Dark Data : un patrimoine inexploité !